BIME®

Bois Ignifugé dans la Masse
pour l'Extérieur

Le procédé BIME® est le système unique d’ignifugation, optimisé pour assurer la meilleure sécurité passive contre l’incendie lorsque des éléments en bois sont mis en oeuvre à l’extérieur dans les ERP, les Habitations Collectives, les bureaux. Notre mission : rendre l’utilisation du bois en extérieur possible, quel que soit le contexte règlementaire au regard des contraintes de réaction au feu des enveloppes.

Euroclasse B

Le système BIME® est la meilleure protection au feu possible pour le bois en extérieur. Des Euroclasses B et C ont été validées sur plusieurs essences (mélèze, douglas, bois THT, red cedar, épicéa classe III...) dans des configurations de profils et de poses variées. Sa durabilité a été évaluée au travers de deux types de tests selon les normes EN927-3 et EN927-6 (vieillissements accélérés, en enceinte climatique et naturel) et les critères de la NF EN16 755.

Hydrofuge

Le procédé BIME® confère en outre au bardage, grâce aux agents hydrophobes du saturateur, une protection supplémentaire face aux intempéries, une stabilité dimensionnelle accrue et un retardement au vieillissement naturel du bois. La concentration en pigments sera aussi un gage de la durée de protection du système.

Protection Anti UV

Le saturateur BIME®F1 est également chargé en agents anti-UV et stabilisateurs de lignine. Le grisaillement naturel du bois est ainsi fortement ralenti et la teinte du bardage prolongée à travers le temps. La protection face aux agressions des rayons solaires et lunaires est optimale et le bardage est plus stable esthétiquement, son vieillissement plus homogène.

étape 1 : Ignifugation dans la masse en autoclave

Les bois sont d’abord pesés et introduits dans l’autoclave. Après un vide initial, le produit ignifuge en phase aqueuse, incolore, inodore, inorganique et sans C.O.V. est forcé à pénetrer sous pression jusqu’au coeur des éléments. Les paramètres d’imprégnation du produit sont contrôlés tout au long du cycle. Un vide de réssuyage est finalement mené et les bois sont pesés à nouveau avant d’être conduits en séchage artificiel.

étape 2 : Séchage artificiel & fixation des ignifuges

Le bardage passe en séchage artificiel, où la température, l’humidité et le flux d’air sont contrôlés et adaptés en fonction des essences et des profils ignifugés. Il s’agit de faire évaporer l’eau en surplus liée au traitement ignifuge, pour conduire le bardage vers son humidité de service (16% +/-2%) selon le DTU 41.2. Cette action a également pour effet de fixer les sels ignifuges sur la matrice du bois.

étape 3 : Application du saturateur BIME®F1

Le bardage ignifugé dans la masse est transféré en chaîne de finition pour lui appliquer le saturateur non-déclassant BIME®F1. C’est une finition non-filmogène, en phase aqueuse et sans C.O.V. , à base de composés organiques issus de l’agriculture, qui contribue à la durabilité et la pérennité du système ignifugé. Celui-ci peut-être pigmenté sur demande selon des teintes plus ou moins translucides.

évolution des bardages ignifugés BIME®

Le système BIME® est optimisé pour assurer la meilleure sécurité passive contre l’incendie et minimiser l’atténuation de l’efficacité de la réaction au feu du bois face aux agressions extérieures. Comme tout matériau de construction, le bois s’entretient afin de conserver ses qualités de départ : état de surface, couleur, comportement au feu, etc. Plus l’état initial du bardage sera conservé, plus la durée de service sera longue. Bien qu’il n’y a pas d’obligation règlementaire d’entretien pour les bardages bois et que les tests de réaction au feu après vieillissement ont été effectués sans aucune maintenance, nous conseillons une programme de révision de nos bardages BIME® selon une chronologie indicative disponible sur demande et qui s’adaptera à votre projet.

* Chronologie indicative. Chaque chantier est spécifique. Le vieillissement du bardage dépend en particulier de l’essence, du profil, de la couleur, du système constructif, de l’exposition des façades etc.