Interview Gabrielle OVINET – Architecte

Chargé de conception chez
Séquences Architecture et Urbanisme

Chargé de prescription bois chez
Woodenha Industries

En 2020, nous avons participé à la réalisation du Lycée Malvy de Cazères (31) grâce à notre procédé BIME® et à la finition teinte Pyrite appliquée sur les lames de bardage LARGO en douglas de chez Piveteau et sur des Épines en lamellé collé en douglas. Tout au long de la conception et du chantier nous avons échangé avec les différents acteurs du projet en particulier avec Lamecol.

3 ans après, nous reprenons contact avec l’architecte en charge du projet, Gabrielle OVINET, de l’agence Séquences à Toulouse afin d’aborder notre collaboration et l’évolution des façades :

- Bonjour Gabrielle Ovinet, comment s'est déroulé le projet du Lycée de Cazères d'un point de vue général ?

- Impulsé par un programme ambitieux, ce projet s’est construit autour de valeurs communes et partagées entre maitre d’ouvrage et maitrise d’œuvre. Le lycée découle d’un travail poussé, itératif, précis et partagé entre choix constructifs, techniques et enjeux architecturaux. Il reflète le dynamisme et le développement voulus par la Région grâce à une conception réfléchie, tournée vers des savoir-faire locaux et, des technologies à faible impact environnemental et centrée sur la qualité d’usage.

Par l’installation de 1670m2 de panneaux photovoltaïques, un chauffage par géothermie, une conception bonifiant les apports solaires, le lycée atteint un niveau de performance E4C1. La création d’une forêt nourricière de plus de 1200 arbres sur un terrain de 5000m2 et la mise en valeur d’un ruisseau d’irrigation complètent les ambitions d’implantation et de préservation des qualités paysagères présentes sur le site.

En raison de la période frappée par la crise sanitaire, la livraison s'est faite en deux parties : une première pendant la rentrée de septembre 2020 pour le lycée, la restauration et l'internat dans un second temps.

- Comment avez-vous connu Woodenha ?

Une étude recherche approfondie de la conception de la façade bois a été menée tout au long des études depuis les premières phases de conception, notamment par Benoît Malvy, architecte associé de l’opération, afin de proposer une mise en œuvre pérenne, qui répondent à l’image du projet. Nous nous sommes formés, et entourés des compétences requises, afin de mener un travail sur les sujets spécifiques de comportement au feu des façades.

Nous avons également travaillé sur la recherche du vieillissement homogène du bois, avec nos partenaires de la maitrise d’œuvre, pour tirer des enseignements de nos retours d’expériences. Dès lors, nous avons présenté à la maitrise d’ouvrage une solution technique satisfaisante dans le cadre de l’opération.

Lors de cette étude nous nous sommes renseignés sur la manière de faire correspondre ces deux enjeux et nous nous sommes rapprochés des connaissances et savoir-faire de Woodenha.

- Qu’est-ce qui vous a convaincu de travailler avec Woodenha ou du moins d’utiliser la technologie BIME® ?

Dès le démarrage du chantier nous avons présenté la philosophie du projet, les enjeux de sécurité incendie et de pérennité de la façade qui devaient répondre à un besoin : limité d’entretien dans le temps et à un vieillissement homogène.

Nous leur avons présenté les partenaires qui nous ont accompagné depuis le début et vous en faisiez partie. De plus nous avions mis en lien l’entreprise de charpente Lamécol avec le fournisseur Piveteau qui vous connaissaient déjà naturellement

IMG_7153(1)

- Comment s’est passé la collaboration avec Woodenha ?

- Quand les entreprises sont entrées dans le processus d’appel d’offres nous avons présenté la philosophie du projet, les enjeux de sécurité incendie et de pérennité de la façade avec le moins d’entretien possible conjugués à l’acceptation du vieillissement.

Je leur ai présenté les partenaires qui nous ont accompagné depuis le début et vous en faisiez partie. De plus nous avions mis en lien l’entreprise de charpente (Lamécol) avec la société Piveteau qui vous connaissaient déjà naturellement.

- Vous avez choisi le coloris Pyrite de notre nuancier standard, que pensez-vous de l’évolution de la façade dans le temps et son vieillissement ?

Le choix de la teinte n’a pas été simple. Nous recherchions pour le projet une teinte naturelle du bois du bardage en façade.

La mise au point du traitement et du saturateur spécifique à cette opération nous a conforté dans le choix du produit. Par crainte d’un vieillissement non homogène - courant sur les projets avec du bois naturel - des quatre expositions de la façade du lycée notamment au niveau des pieds et des en tête des lames, la maitrise d’ouvrage nous avait fait valider une teinte naturelle du bois en comparaison avec une teinte pré grisé simulant un vieillissement de « 20 à 30 ans ». La mise au point du traitement et du saturateur spécifique à cette opération nous a conforté dans le choix du produit.

Après 3 ans de vieillissement avec quatre orientations différentes, le résultat est globalement homogène. Nous avons intégré à la conception et à la mise en œuvre, en passant par un pré-assemblage en usine des modules de façades à ossature bois, les complexités du matériau pour en maitriser au maximum ses évolutions dans le temps.

En comparaison, sur le bâtiment des logements de fonction qui n’a pas été ignifugé et saturé par Woodenha, nous observons un vieillissement différent et en certains points singuliers il n’est pas homogène comme sur des zones de recouvrement de volets coulissants.

IMG_7141(1)

- Qu’est-ce qui vous aiderait à prescrire plus ce produit ?

Nous avons longuement échangé sur le choix et la mise en œuvre du saturateur dans la chaine d’assemblage des murs à ossature bois de l’opération.

Davantage d’explications sur votre process de fabrication, de composition et de création de teinte, issue de la quantité et de la teinte du pigment, gagnerait en fluidité dans nos prochains échanges.

Ce sont également des précisions techniques que nous apprécions transmettre aux maitrises d’ouvrages qui sont impliquées et engagées dans la reconnaissance des savoir-faire des entreprises sur le chantier.

De la genèse des projets à la pose des bardages, le déroulé est complexe. Depuis plus de 15 ans, notre équipe de prescription et de conseils, et les outils qui s’y rattachent, s’étoffent. Nous privilégions le contact physique, les prototypes, les essais spécifiques et les documents de vulgarisation complets, mis à jour au gré des besoins et des commentaires reçus. En somme, si nous aspirons à l’excellence, c’est la collaboration avec nos interlocuteurs et l’amélioration permanente qui nous y conduit !

Fondateur de Woodenha Industries

L’industrialisation est une problématique au cœur de la performance de la construction et en particulier de la construction biosourcée. Efficacité, filière sèche, rapidité de mise en œuvre et finalement durée de service sont des sujets qui sont améliorés par des opérations conduites en usine.

L’ignifugation & la finition font partie de ces préoccupations. La mise en œuvre d’ignifuge dans la masse du matériau ne peut pas être substituée à une mise en œuvre de surface en usine ou sur chantier.

Pour la finition, c’est la même chose les résultats sont toujours plus performant sur des surfaces appliquées à plat, avec des supports préparés, des couches fines multiples et bien sûr des produits appliqués performants issus des dérivés de l’agriculture principalement.

Pour illustrer nos propos, n’hésitez pas à vous rendre sur nos chantiers les plus anciens et à nous contacter afin de constater les résultats que nous sommes sans cesse en voie d’amélioration.

Nos processus sont assez complexes et en plusieurs étapes. Leur développement est la réponse aux exigences de performance au feu dans la réglementation incendie. Pour cela il faut bien comprendre les essais d’évaluation qui sont issus des normes européennes.

En somme, de la genèse du projet à l’application des bardages, le déroulé est complexe. Notre équipe de prescription et de conseils, et les outils qui s’y rattachent, s’étoffent. Nous privilégions le contact physique, la vidéo et les documents de vulgarisation complets, mis à jour au gré des besoins et des commentaires reçus.

En somme, si nous aspirons à l’excellence, c’est l’amélioration permanente qui nous y conduit !

 

Rappel de quelques chiffres de ce chantier du Lycée Martin Malvy  :

- Inauguré le 1er septembre 2020
- Une superficie de plus de 15400 m²
- 1900 m² de panneaux photovoltaïques
- 1 an et demi de travaux
- Capacité d’accueil de 1200 élèves
- 6000 m² de bardage en douglas lamellé collé ignifugé 
- Épines lamellées collées rapportées
- Plus de 300 m³ de bois préservés et ignifugés
Lycée Polyvalent Martin Malvy - 31220 Cazères

Programme : Construction d'un nouveau lycée d'une capacité de 1200 élèves Maître d'ouvrage : Région Occitanie / SLP Midi Pyrénées
Mandataire : SPL MPC
Contrôle technique : BTP Consultants
Coordination SPS : CGELIN PREVENTION
Ordonnancement - Coordination - Pilotage : Jean-Louis LLOP
AMO Étanchéité à l'air : CETII Maitrise d’œuvre environnementale : F4 Ingénierie
Architecte mandataire : Séquences Architectes associés : Fontaine & Malvy
BET - Tous Corps d'État : TPFI
BET - Environnement : F4 Ingénierie
BET - Cuisiniste : GAMMA CONCEPTION
Paysagiste : Stéphanie BORDONE
Synthèse : KEYROS Superficie : 15 266 m² Coût des travaux H.T. : 24 961 200 € (juin 2017) Type de mission : Mission de base + EXE partielle + Mobilier + Signalétique Photos : ©Kevin Dolmaire

 

Qui sommes-nous ?

Leader de la protection passive contre l’incendie, Woodenha Industries est spécialiste de l’amélioration de la performance au feu du bois et de ses dérivés.

Nous mettons à la disposition des industriels et des organisations qui le désirent ses connaissances, ses compétences et son savoir-faire dans le domaine de la réaction au feu du bois.

Et ce pour la mise au point de systèmes d’ignifugation, ainsi que dans le domaine du séchage du bois, de la teinte dans la masse ou encore la densification.

Cela concerne aussi la réaction au feu (maîtrise de l’ignition & de la propagation de l’incendie) que la résistance au feu (capacité à conserver ses propriétés physiques pendant l’incendie).

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter conseil et expertise.

Contactez nous par mail ou par téléphone au 02 40 56 71 75 !

Photos : ©Woodenha

Vous aimerez aussi

Procédures de tests IMO-FTP

L’Organisation Maritime Internationale (International Maritime Organisation IMO) a élaboré des règles de sécurité incendie pour les navires commerciaux internationaux dans le cadre de la Convention

Lire plus »